Logo Le 122
   

Association Loi 1901

L'association "Le 122 " a été fondée à Lectoure (Gers) afin de favoriser la création et l'expression artistiques.


 
  - Association

" Le 122 " et la poésie

DIALOGUER EN POESIE !

L'association lectouroise "Dialoguer en Poésie" regroupe poètes et amateurs de poésie.

. Contact mail : pierre.leoutre@gmail.com

°°°

Bonjour
Je vous signale une nouvelle publication :
http://www.bod.fr/livre/nicole-durand/cri-dune-payse/9782322041473.html

Nicole Durand, membre de Dialoguer en poésie, nous présentera son ouvrage lors de notre prochaine réunion :

Dialoguer en poésie : Liberté Egalité Fraternité le 22 octobre 2015 à Lectoure

les 4 mousquetaires

L'association Dialoguer en Poésie présente un moment de poésie et lectures autour de l'œuvre d'Anna Akhmatova le samedi 29 août à 18 heures au Jardin de la Cerisaie. Ce Jardin au-dessus de la fontaine Diane accueille la réunion annuelle sur la poésie d'Europe de l'Est, sur le thème «autour de l'âme russe». Pourquoi ce nom d'un jardin lectourois ? Seront aussi abordées l'histoire de ce lieu public, avec l'évocation du dramaturge russe Tchékov. Les comédiennes Flore Egal et Laetitia Brécy, et Pierre Léoutre liront des poèmes. Anna Akhmatova, née en 1889 près d'Odessa, a passé une grande partie de sa jeunesse près de Saint-Pétersbourg. En 1910-1911, elle assiste au triomphe des Ballets russes à Paris et se lie d'amitié avec Modigliani. Membre de l'école «acméiste», elle est dès 1917, l'un des représentants les plus célèbres de la génération postsymboliste à laquelle la poésie russe doit de connaître son «âge d'argent».

Entrée Libre, Contacts : 06 51 08 36 90.

Flore Egal et Laetitia Brécy (notre photo), et Pierre Léoutre liront des textes d'Anna Akhmatova samedi. Photo DDM Ysabel repro.

°°°

captation live pour l'émission culturelle "Des Mots de Minuit" de Philippe Lefait :

https://www.youtube.com/watch?v=T5QIJ5LlR1I<

Caroline-Christa Bernard

°°°

Ana Akmatova


Laetitia Brecy

°°°

VENIR
Francis Cance

Francis Cance

Couverture souple
64 Pages
ISBN 978-2-322-01804-8
Éditeur : Books on Demand
€ 7,00

°°°

Le nouveau livre d'Hédi Bouraoui !

MUTANTE, LA POÉSIE

Voici un livre qui retrace le cheminement poétique, complexe et profond, d’un grand poète de notre temps. Hédi Bouraoui nous livre ici ses réflexions sur le genre poétique en ses diverses formes (du prosème au narratoème) tout en s’appuyant sur une panoplie de stratégies qui lui sont propres. Sa démarche inclue le passé comme le futur, tout en étayant le présent d’un vécu dans son contexte mondial éclaté. À découvrir pour vous en sortir revitalisé !

Elizabeth Sabiston

Mutante, la poésie

d'Hédi Bouraoui  
  • Broché: 164 pages
  • Editeur : Books on Demand Editions (21 mai 2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2322017469
  • ISBN-13: 978-2322017461
  • Dimensions du produit: 14,8 x 1 x 21 cm
  • Hédi Bouraoui est un penseur en prise directe sur notre monde actuel. Pour moi, c’est un Montaigne d’aujourd’hui, doublé d’un Voltaire,  un poète-philosophe à l’esprit pénétrant et humaniste et dont la curiosité l’amène à inclure des faits et événements de tous lieux, à examiner les mouvements culturels, politiques et socio-économiques qui se manifestent ou se dessinent de par le monde, en particulier dans trois continents : l’Amérique, l’Europe et l’Afrique. Nous lui devons de succulentes  créations lexicales qui rendent compte avec brio des nouvelles réalités de la vie. J’admire l’originalité et le dynamisme de ses pensées,  la vitalité et la profondeur de ses observations.  Des détails de son expérience personnelle coexistent  avec des éléments d’érudition, d’où la présence de contrastes et d’harmonies parfois insolites, toujours enrichissants. Virtuose symbiose du fond et de la forme chez ce grand écrivain qui a remporté nombre de prix et de distinctions et dont  les œuvres sont publiées dans bien des langues.  Œuvre incontournable, dont je recommande vivement la lecture.
  • Daniel Pokorn, traducteur agréé ATIO

 

°°°

NOTE DE LECTURE
http://img.webme.com/pic/f/fredericgaeltheuriau/Orlan.jpg
Revue Lectures de Mac Orlan, n° 3, Remiencourt, éd. Lectures de Mac Orlan et les auteurs, 2015, p. 200-202, par Isabelle Rachel Casta, Professeure à l’Université d’Artois d’Arras :
Theuriau Frédéric-Gaël (dir.), Hédi Bouraoui et les valeurs humanistes
234 pages, 2014
ISBN 978-2-924319-07-09 (br.)
ISBN 978-2-924319-08-6 (PDF)
CMC Éditions, Canada, Université York
« Je laisserai voguer mes« non»
À voiles toutes
Pour me frayer les routes de la candeur
Et si jamais ils en doutent
Je les prendrai à bras le corps
Pour étouffer torts et déroutes»
(poème publié dans Arts le Sabord, n° 85, p. 30)
Comme le laissent entendre et comprendre les quelques vers choisis pour cet exergue, c’est à un poète et à un romancier que le recueil ici présenté se consacre – plus exactement en rassemblant les « Actes du Colloque International « Culture globale et Valeurs humanistes dans l’œuvre de Hédi Bouraoui » qui s’est déroulé du 23 au 26 mai 2013 à Lectoure (Gers), sous la responsabilité de Pierre Léoutre (« Dialoguer en poésie »).
L’essayiste critique Frédéric-Gaël Theuriau a rassemblé et ordonné les différentes communications, dont nous allons succinctement citer les titres et les auteurs – ils nous pardonneront cette désinvolture bien involontaire ; en introduction : « Hédi Bouraoui ou la valeur de l’humanisme », de Frédéric-Gaël Theuriau, puis « Livr’errance d’Hédi Bouraoui : l’entre deux de la critique et de la poésie » , sous la plume de Angela Buono ; « Hédi Bouraoui : un poète sans domicile fixe », nous est proposé par Monique W. Labidoire, suivi par : « Méditerranée : d’un rivage à l’autre, des cultures antiques à celles du IIIe millénaire, vent en poupe et voiles déployées, à la recherche de la petite île fortunée », de Marie-Andrée Ricau-Hernandez. Nous retrouvons le maître d’œuvrepour « Poétique d’un vocabulaire et d’un langage spécifiques » (Frédéric-Gaël Theuriau), que vont rejoindre « Corps et écriture dans Livr’errance » (SamiraEtouil), « Hédi Bouraoui ou la « poétique du sens », Boussad Berrichi), « Nager à contre-courant : en amont de l’intuition d’Hédi Bouraoui », (Elizabeth Sabiston), « L’héritage littéraire de Macédoine et sa transposition en poésie par Hédi Bouraoui : une contribution à la francophonie littéraire mondiale » (Irina Babamova), « L’écriture « à travers » dans l’œuvre poétique d’Hédi Bouraoui », d’Eric Jacobée, et « Paris Berbère : roman de Hédi Bouraoui », par Rachid Aous. Enfin la conclusion est apportée par Pierre Léoutre et Marie-A. Ricau-Hernandez, dans une synthèse intitulée : « culture globale et valeurs humanistes ».
Ce qui fait l’intérêt et la saveur du présent volume - et que met particulièrement en exergue la présentation de F.-G. Theuriau -, c’est que l’auteur, né en Tunisie, vivant au Canada et écrivant en français, incarne complètement et plaisamment la quintessence des valeurs ici soulignées : cet humanisme ouvert et lumineux, cet accueil à l’autre, cette acceptation généreuse de toutes les influences et de tous les apports, il ne se contente pas d’en parler ; il les vit, les donne à voir, à éprouver, à lire !
Citons, sur le mode cocasse, cette forme d’autoportrait poétique, qui le dessine à grands traits : « Tu me domines Américain de mes amours/ Je me canadianise /Tonique-moi le/Ce vers de tes dollars/Je suis cané / [...] Canerons-Nous mon identité /Sans qu’on me le dise » (Échosmos, in « Canaduitude », 1986).
Même la désillusion cruelle, la tristesse devant sa ville natale saccagée et bétonnée se muent en sagesse et en acceptation… car, comme nous le dit F.G. Theuriau, il serait vain de se battre contre le temps : « Il accepte les changements qui l’ont flétrie non sans évoquer l’ancienne Sfax avec toutes ses beautés. Il s’épanche, nostalgique, sans s’apitoyer » (p. 92).
Rachid Aous y insiste encore : « toutes ces thématiques soulèvent la question cruciale de « l’identité » dans la mesure même où elle est au coeur de nombreux problèmes sociaux et politiques cristallisant le rejet de l’altérité ou, pour le moins, le renforcement de réflexes d’enfermement culturel ethnocentrique » (p. 200). Et l’on pourrait bien sûr citer toutes les communications qui, d’une façon ou d’une autre, magnifient « l’interstice », le nomadisme, la bienveillante malice du regard de Bouraoui sur ses contemporains et sur le vaste monde !
C’est pourquoi l’analyse de Frédéric-Gaël Theuriau nous semble essentielle : à travers deux recueils poétiques, Sfaxitude (2005) et Illuminations Autistes (2003), il lit l’affleurement d’une parole intime, profondément originale, et qui nous fait – personnellement – penser au jeune Paul Éluard de Capitale de la Douleur, et même, pour l’acceptation tonique de l’adversité et la constante affirmation de la foi en l’avenir, le René Char de Seuls demeurent (Partage formel) : « à chaque effondrement des preuves, le poète répond par une salve d’avenir » !
Monique Labidoire évoque elle aussi l’amour de la vie et le sens du voyage qui animent l’auteur : « Pour Hédi Bouraoui, heureux héritier de trois cultures et cherchant sans cesse à en partager d’autres, c’est se tenir prêt à quitter le désert et la rose des sables pour les baleines du Saint-Laurent en faisant halte sur les quais de la Seine », (p. 49). C’est sans doute à cette errance heureuse, à cette porosité sans cesse réaffirmée aux splendeurs du monde, aux influences multiples et harmonieusement réinterprétés, que nous devons le goût des « mots-valises » souligné par l’ensemble des critiques : « l’univers des mots « fabriqués » par Hédi Bouraoui tels que « Sfaxitude », « transpoétique », « créaculture », « nomatitude », « vésuviade » et encore bien d’autres […] » (p. 215).
Les productions romanesques de Hédi Bouraoui sont également scrutées avec acuité par Rachid Aous, qui nous entraîne dans  Paris Berbère : « L’intrigue met ici en scène, ce qu’Amine Malouf nomme « Les identités meurtrières ». Tassadit et Théo auront à en subir les affres, en lien direct avec des aliénations identitaires, cultuelles et culturelles, enracinées dans les consciences » (p. 196). On devine les profonds retentissements que cette problématique peut avoir aujourd’hui, pour les couples mixtes, ou tout simplement les hommes de bonne volonté confrontés aux obscurantismes et aux préjugés…
Soulignons encore un point : l’œuvre de Bouraoui, si elle est connue, appréciée et commentée par les amateurs et les spécialistes, n’est sans doute pas encore suffisamment connue du « grand » public ; cet écart serait comblé par la lecture de ce recueil critique, illustré de nombreuses photographies, enrichi de références pertinentes. Une occasion à ne pas manquer… car faire connaissance d’un des esprits les plus joyeux, généreux et talentueux de notre temps est un privilège et un plaisir, pour toutes et tous.
C’est sur quelques mots particulièrement topiques de Monique Labidoire que nous aimerions refermer  - temporairement au moins – cette recension :
« Les titres des trois recueils d’Hédi Bouraoui que sont Nomadaime, Émigressence, Livr’errance suffisent à montrer la volonté du poète d’être « sans domicile fixe » pour habiter poétiquement le monde » (p. 52).
Ainsi rejoignons-nous,  l’espace d’une formule, le grand projet poétique d’Heidegger, pour qui « c’est en poète que l’homme habite la Terre ». Il songeait certes aux romantiques allemands, mais rien ne s’oppose à ce que nous symétrisions le cosmopolitisme de Bouraoui avec l’illuminisme d’un Novalis ou d’un Hölderlin…

°°°

21 mars 2015

À peine une dizaine de personnes ont assisté, samedi 23 août, à la réunion de l'association «Dialoguer en poésie», qui se tenait dans le Jardin de la Cerisaie à Lectoure. Une réunion très intéressante animée par le président, Pierre Léoutre, et consacrée à Ana Blandiana, une poétesse roumaine qui a vécu les années sombres de la dictature de Ceausescu. Elle luttait contre la privation de liberté par la publication clandestine de poèmes avec les risques de répression que cela comportait. Ana Blandiana, de son vrai nom Otilia Valeria Coman, est née en 1942 et elle a écrit de nombreuses œuvres poétiques dont certaines ont été traduites en français. Pierre Léoutre en a lu plusieurs qui sont très émouvantes. Il a ensuite donné la parole à Marie-Andrée Ricau-Hernandez, ancienne présidente de l'association qui a expliqué encore une fois l'origine du nom «Cerisaie». Puis Hédi Bouraoui (3e à droite sur la photo), ancien élève du collège Maréchal Lannes de Lectoure, poète et écrivain lui-même vivant au Canada mais qui revient régulièrement dans notre ville, a remercié pour le colloque tenu en son honneur l'an dernier. Il a expliqué son refus de voir ses ouvrages catalogués dans une catégorie précise alors qu'il fait des œuvres participant à plusieurs catégories tel que son dernier livre «Orbit maremma». Il a eu cette phrase à propos de la poésie qui ne «nourrit pas son homme» disant que «C'est une goutte de rosée, posée avec amour sur une branche de pensée.»


Dialoguer en poésieUn petit groupe d'amateurs de poésie participait à la réunion à la Cerisaie. Photo DDM, H.M.

 

°°°

Bonjour à toutes et à tous,

Notre ami poète Hédi Bouraoui me signale un article de compte rendu international des Actes de Lectoure ! 

http://www.leaders.com.tn/article/hedi-bouraoui-et-les-valeurs-humanistes?id=13841 

En outre, je présenterai lundi matin, 21 avril 2014, à partir de 10h, cette publication de Dialoguer en poésie (et mes ouvrages) au Tabac Presse Le Central, 69 rue Nationale - 32700 Lectoure 

Téléphone : 05 62 68 87 74. 

Email : lecentral32@orange.fr 

Venez nombreux et n'oubliez pas d'envoyer vos poèmes pour le recueil collectif de cet automne.

Bien cordialement

Pierre Léoutre, président de Dialoguer en poésie

Hédi Bouraoui
°°°

 

12 avril 2014

°°°

Afin de participer au 16e Printemps des poètes qui se déroule en France du 8 au 23 mars, l'association Dialoguer en poésie a programmé, ce samedi 22 mars, une réunion poétique. Elle aura lieu à la médiathèque municipale à partir de 16 heures. Elle est ouverte à tous : poètes et amateurs de poésie. Le président de Dialoguer en poésie Pierre Léoutre demande à tous les participants d'apporter des poèmes soit écrits de leur propre plume, soit d'auteurs qu'ils ont aimés et qu'ils veulent faire découvrir. Il est aussi possible d'apporter des gâteaux. Le thème général du Printemps des poètes est «La poésie au cœur des arts» mais tous les poèmes seront les bienvenus. Ils peuvent être dits, être lus, être chantés et même (pourquoi pas ?) être dansés. Jean-Pierre Siméon ne dit-il pas «La poésie est au cœur de toute aventure artistique !» Entrée gratuite.

Pierre Léoutre lisant un poème lors de la Journée de la femme. Photo DDM, H. M.


 

°°°

Lectoure. Un ouvrage a découvrir absolument

Paru récemment aux Éditions CMC, le livre «Actes du colloque de Lectoure, 2013» sur l’œuvre d’Hédi Bouraoui, est disponible en librairie ou à l’association Dialoguer en poésie, auprès de son président Pierre Léoutre (courriel : pierre.leoutre@gmail.com) au prix de 15,90 euros, ou encore auprès de CMC-éditions (courriel : cmc@yorku.ca). L’ouvrage, intitulé «Hédi Bouraoui et les valeurs humanistes» rend compte, au travers d’une dizaine de textes, des travaux du colloque qui s’est tenu à Lectoure, du 23 au 26 mai 2013, réunissant des personnalités de différents pays venues débattre de l’œuvre d’Hédi Bouraoui. «L’humanisme bouraouïen passe par une acceptation totale de la différence et une lutte contre l’intolérance, l’injustice, l’exploitation. Hédi Bouraoui adopte une démarche humaniste qui consiste à véhiculer des vertus telles que l’éthique, la dignité, l’esprit de critique, la précision, l’honnêteté, l’humilité, la compassion.» Il est l’auteur de nombreux ouvrages très divers.

Hédi Bouraoui

Hédi Bouraoui de passage à la médiathèque municipale de Lectoure. Photo DDM, archives H. M.

La Dépêche du Midi, 12 mars 2014

°°°

Printemps des poètes 2014

Dialoguer en poésie

°°°

Gebirtig

Lectoure. L'été est photographique et expérimental en Lomagne

L’Eté photographique se distingue cette année par 12 expositions dont 5 consacrées à des artistes polonais de deux générations : l’actuelle et celle qui était active dans les années 50, avec la première exposition hors de Pologne du grand photographe Lewczynski.

Depuis 1990, le Centre d’Art et de Photographie de Lectoure (CAPL) organise l’Eté photographique. Manifestation phare, ce festival tire parti du charme de Lectoure, cité accrochée sur son éperon rocheux qui domine la vallée du Gers.

Une douzaine d’expositions sont installées dans cinq lieux patrimoniaux et dans l’espace public. L’originalité du festival consiste donc à découvrir en même temps que la qualité architecturale de la ville, des expositions d’œuvres originales, pour beaucoup créées spécialement pour cette manifestation. Le directeur artistique François Saint Pierre présente ainsi l’édition 2013 «L’expérimentation est le mot d’ordre de cette édition et concerne la plupart des artistes exposés cette année.

Par ailleurs, une question traverse l’ensemble de cette édition, celle de la construction du récit de l’Histoire avec un grand H et de l’usage de l’image dans cette construction. Quels sont les rapports entre les faits réels accomplis et la mémoire ? Qu’est-ce qui est oublié, effacé, occulté ou au contraire mis en évidence, souvent à la convenance des pouvoirs dominants ? Enfin cette édition se distingue par les cinq expositions consacrées à des artistes polonais de deux générations : l’actuelle et celle qui était active dans les années 50, avec la première exposition hors de Pologne du grand photographe Lewczynski.»

Les animations : aujourd’hui à 18 h 30, projection au cinéma le Sénéchal des œuvres vidéo et cinématographiques de Józef Robakowski. Pour les enfants de 5 à 13 ans, des ateliers de photographie numérique sont mis en place avec un étudiant en arts plastiques. Vendredi de 10 à 12 heures, au Centre de photographie, gratuit. Visite commentée des expositions samedi et dimanche à 16 heures au départ de la Halle et jeudi matin à 10 h 30 au départ de l’office de tourisme (réservation au 05 62 68 76 98). Visites en anglais ou en espagnol sur rendez-vous. Samedi à 19 heures, soirée poésie d’Europe de l’Est avec l’association Dialoguer en poésie suivie d’une visite de Nicolas Grospierre dans la maison de la Cerisaie.

La Dépêche du Midi, 21/08/2013.

°°°

Pourquoi ce plafond ?
Au-dessus de nos têtes vides
Une limite sans fin
Sans la moindre fente ni faille
Une barrière entre
L'infini et nous

°°°

Bon de commande du recueil de poèmes de Monique Lise Cohen :
« UNE ÉTOILE COMPTABILISÉE AU CŒUR DES SOUVENANCES »

°°°

L'été

°°°

Colloque International
Culture globale et Valeurs humanistes
Dans
L’œuvre d’Hédi Bouraoui
23 au 26 mai 2013
Salle de la Comédie, rue nationale à Lectoure (Gers)

Ce Colloque a pour but de réfléchir sur les concepts de culture globale et de valeurs humanistes dans l’œuvre d’Hédi Bouraoui, un écrivain qui se définit d’abord comme un auteur de poèmes, romans, nouvelles, contes et essais mais qui est également un critique littéraire à la renommée internationale : littérature française du XXe siècle, littératures francophones : Ontario français, Maghreb, Afrique subsaharienne, Caraïbes  ;  il fut aussi un enseignant passionné. Son approche aux diverses littératures est surtout d’analyse textuelle, sémiotique, structurelle, existentielle, phénoménologique, déconstructionniste… méthode éclectique qui met l’accent sur l’apport socioculturel, l’identité, l’altérité et la différence. Il ressent l’Afrique comme son continent natal, la France comme celui du cœur et de la langue, le Canada comme sa terre d’adoption. Héritier de trois cultures, maghrébine, française et canadienne, l'écrivain emprunte son inspiration aux valeurs culturelles qui circulent à travers le cosmos. Ce n'est plus la veine romantique, le moi qui se replie sur lui-même, mais une écriture ouverte aux altérités dans un monde "village global" de plus en plus complexe. Il adore la ville de Toronto, dans l’Ontario, pour y avoir écrit toute son œuvre et, sur le plan professionnel, mis en place le premier programme d’études « transculturelles » au Collège Universitaire Stong, Université York. Il rappelle qu' « ainsi la mosaïque canadienne fait écho à (s)on multiculturalisme originaire carthaginois et (s)es rites de passage gascon et périgourdin ». En France, il aime Paris, ville lumière, source d'inspiration où il se ressource la moitié de l'année. Il apprécie la vie dans la splendide capitale française, carrefour des rencontres, lui renvoyant l'image de sa transculturalité profonde, tant sur le plan linguistique, littéraire, qu'existentiel ou civilisationnel. L'itinéraire personnel et en somme tricontinental d’Hédi Bouraoui participe des tenants et aboutissants de sa démarche d'intellectuel et de créateur. Le "et" n'étant pas du tout exclusif mais intégré. Certes Professeur, essayiste, conférencier, théoricien, il est avant tout, et selon Georgette Toësca, "un des meilleurs représentants de ce que peut être une symbiose de cultures (qui) vit cette expérience avec enthousiasme et équilibre, sans rien renier toutefois de ses origines et de son tempérament maghrébin". Ce parcours intellectuel universaliste et humaniste, ajouté au fait qu’Hédi Bouraoui fut élève au lycée Maréchal Lannes à Lectoure (Gers) et à l’Université Toulouse Le Mirail, a naturellement conduit à cette initiative d’un colloque international sur le thème : Culture globale et Valeurs humanistes dans l’œuvre d’Hédi Bouraoui.
Le Comité d’organisation de ces journées d’études est présidé par Mme Martine Mazères, maire adjoint de Lectoure en charge de la culture.

°°°
Programme

°°°

1) journée d’études du jeudi 23 mai 2013, salle de la Comédie à Lectoure (9 h 30 – 18 heures)

  • « Hédi Bouraoui, l’homme et sa poésie », par M. Pierre Léoutre, président de Dialoguer en poésie.
  • « Hédi Bouraoui : Flore, faune et “art arabesque”, par M. Sergio Villani. 
  • « Hédi Bouraoui : un poète sans domicile fixe », lecture de Mme Monique W. Labidoire.
  • « Livr’errance d’Hédi Bouraoui : l’Entre-deux de la critique et de la poésie », par Angela Buono, Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”.
  • « Méditerranée. D’un rivage à l’autre, des cultures antiques à celles du IIIe millénaire, vent en poupe et voiles déployées, à la recherche de la petite île fortunée », par Mme Marie-Andrée Ricau-Hernandez, présidente honoraire de l’association « Dialoguer en poésie ».
  • « Poétique d’un vocabulaire et d’un langage spécifiques », par Frédéric-Gaël Theuriau, directeur du Centre d’Études Supérieures de la Littérature à Tours.
  • « Corps et écriture dans le poème bouraouien », par Samira Etouil.
  • « NAGER CONTRE-COURANT: EN AMONT DE L’INTUITION D’HÉDI BOURAOUI », par Elizabeth Sabiston
  • « Le Paris Berbère : roman d’Hédi Bouraoui », Recension par Rachid Aous.
  • « Culture globale et Valeurs humanistes dans l’œuvre d’Hédi Bouraoui », par Pierre Léoutre.

2) concert gratuit, salle de la Comédie à Lectoure (21 heures)

Groupe musical Broumetch
(https ://www. facebook.com/pages/Broumetch/308917665824886)

3) vendredi 24 mai : rencontre avec l’auteur au lycée Maréchal Lannes à Lectoure (en présence d’Hédi Bouraoui).

4) vendredi 24 mai, 14 heures : lecture de poèmes d’Hédi Bouraoui à la Médiathèque de Lectoure par l’acteur Laurent Rachou.
5) samedi 25 mai, 11 heures : visite guidée et littéraire de Lectoure par l’Office de Tourisme (www.tourisme-lectoure.fr).

Journées organisées par les associations lectouroises « Le 122 » et « Dialoguer en poésie », avec le soutien de la Mairie de Lectoure, l’Office de Tourisme de Lectoure et la Médiathèque de Lectoure.


                                            
Pour tous renseignements, contactez M. Pierre Léoutre, président de l’association « Dialoguer en poésie » (pierre.leoutre@gmail.com).

°°°

Erick Lebahr

Dialoguer en poésie, 17 a

Printemps des poètes 2013

°°°

Intervention à Lectoure

Tout d’abord merci pour cette initiative fort intéressante et d’y avoir associé Libres MarianneS Midi Pyrénées. J’espérais pouvoir partager personnellement ce moment de poésie, cela n’a pas été possible je vous prie de m’en excuser.

Libres MarianneS réunit des citoyennes et des citoyens qui souhaitent réfléchir et agir pour l’égalité en droit et en dignité des êtres humains afin de tendre à améliorer la condition de tous en France et d’abord des moins bien loties : les femmes.

Certains diront que nous avons tort de nous plaindre. La France est un pays où il fait bon vivre surtout si on compare à la situation des femmes dans d’autres pays.

Au siècle dernier et déjà bien avant, nos ainées ont dénoncé les inégalités  de droits  et n’ont pas hésité à s’engager contre les discriminations sexistes. C’est ainsi que nous avons enfin obtenu le droit de vote, le droit de disposer de notre corps, de ne plus être considérées comme des mineures sous la tutelle du père ou du mari…. Mais il est important de rester vigilantes.

Car après ces victoires, la tendance presque générale a été de croire que la liberté et l’égalité de tous étaient acquises une fois pour toute : nous avons des lois pour le prouver ! Mais que s’est-il passé depuis… « chassez le naturel , il revient au galop », le principe des lois c’est de pouvoir être modifiées, au pire être abrogées : aujourd’hui, les centres du planning familial ferment l’un après l’autre faute de moyens, les violences de toutes sortes se multiplient, les femmes malgré leurs diplômes supérieurs se heurtent au plafond de verre dans les entreprises, la paupérisation des femmes s’accentue de jour en jour….Nous devons réagir, femmes et hommes de tout bord, pour que cela cesse.

En ce 8 mars, journée internationale des femmes (qui devrait durer 365 jours sur 365) l’idée de se tourner vers la poésie est originale et riche de sens : car l’art sous quelque forme que ce soit, permet d’aller au-delà des mots et d’élever chacune et chacun au dessus des passions tristes.

Pierrette CARBON
Présidente de LMS Midi Pyrénées

http://libresmariannestoulouse.blogspot.fr

Lectoure. Avec Dialoguer en poésie, des poèmes pour et sur les femmes

.........................................................................Dialoguer en poésie
L'un des lecteurs des poèmes pour et sur les femmes. /Photo DDM, H.M. - Tous droits réservés. Copie interdite.

Une dizaine de personnes seulement se sont retrouvées le vendredi 8 mars à la bibliothèque médiathèque municipale de Lectoure pour la lecture de poèmes ayant pour thème les femmes. Parmi elles, outre les adhérents habituels on remarquait Claude Litzler qui anime les séances de café-philo du dimanche matin. Le président Pierre Léoutre s'est dit heureux malgré tout de la présence d'amateurs de poésie, même un peu réduite, et il a profité de l'occasion pour faire en quelques mots la présentation de l'association «Libres Mariannes», une association qui milite pour les droits des femmes, pour l'égalité et pour la laïcité, et dont il a lu un court poème. Après une bonne heure de lectures où chacun à son tour a lu des poèmes sur le thème choisi, Pierre Léoutre a proposé de renouveler tous les mois ce système de lecture de textes sur des sujets fixés à l'avance mais en choisissant un horaire plus tardif qui serait plus pratique. La date de la prochaine séance et le thème seront communiqués ultérieurement. Parmi les autres projets, une lecture de poèmes un vendredi matin sur le marché hebdomadaire par les enfants des écoles si les enseignants sont intéressés.

La Dépêche du Midi, 10 mars 2013

°°°

Un petit poème du matin...pour célébrer mes petits-fils...

Gris,bleu

Gris est le ciel qui pleure ce matin

Bleue, la pervenche qui pointe en mon jardin

Gris, l'horizon qui surplombe les pins,

Bleues, mes pensées pour mon petit Martin

Grises, mes tempes avec leurs cheveux fins

Bleu, le bonheur d'avoir Antoine enfin...

Pierre-Jean ARNAUD

......................................................................................°°°

La Dépêche du Midi, 1er mars 2013

Femmes et poésie

Amour et poésie

NOEL

Quelle fébrilité à l’approche de Noël!
La maison se pare aux teintes de fête:
Le sapin campe fièrement revêtu de lumières pastel
Son étoile resplendit, inaccessible à son faîte.
Des petits sujets et bonbons sont accrochés sur ses branches piquantes
Et parmi les boules irisées, serpentent les guirlandes scintillantes.

À son pied, la crèche inachevée, prend place
Sur des mousses naturelles, -avec joie-, récoltées.
Elle parade sous sa neige de coton immaculée,
Au milieu des santons statufiés, qui hardiment se dressent.

Le menu gourmand est élaboré avec grands soins, promesse
Du festin plein de saveurs du lendemain,
Qui réunira avec amour, amitié, et tendresse
Les invités conviés au banquet païen !

Les souliers cirés rutilants,
Bien rangés devant la cheminée,
Cernent le petit verre de lait ou de café, offert par les enfants
Au Père Noël et ses rennes, pour les réchauffer.

La veillée près de l’âtre s’organise,
Où la bûche réservée, crépite dans ses braises.

Noël!
Jour de Noël!
Les gamins espèrent;
La magie de Noël opère !

Les bambins, la féérie au bord des yeux, l’innocence éblouie,
Découvrent les cadeaux, enveloppés dans leurs couleurs sucrées :
Paquets enrubannés dans leurs papiers de soirée,
Echoués sous le sapin. Submergés d’émotion, ébahis-,
Des cris et rires fusent:
D’étonnement, de joie et d’allégresse !

Joyeux Noël!

PAULETTE CANTAN GRISON

FLEURANCE

°°°

Vous pouvez télécharger les poèmes écrits par nos adhérents et affichés chez les commerçants de Lectoure à l'occasion du marché de nuit organisé par l'ACAL pour Noël !

MBB

Monique Lise Cohen

Paulette Cantan Grison

Thierry Jamin

Serge Lapisse

M. Noël-Ulian

Gérard Tournadre

°°°

Journées d’études sur
La poésie d’Hédi Bouraoui
23 au 26 mai 2013
Salle de la Comédie, rue nationale à Lectoure (Gers)

APPEL DE COMMUNICATIONS


Ces Journées d’études ont pour but de réfléchir sur la poésie d’Hédi Bouraoui, un écrivain qui se définit d’abord comme un auteur de poèmes, romans, nouvelles, contes et essais mais qui est également un critique littéraire à la renommée internationale. Hédi Bouraoui fut élève au lycée Maréchal Lannes à Lectoure (Gers) et à l’Université Toulouse Le Mirail : son background a naturellement conduit à cette initiative de Journées d’études sur la Poésie d’Hédi Bouraoui, au cœur de la ville de Lectoure.

L’approche de Bouraoui aux diverses littératures (littérature française du 20ème siècle, littérature francophone de l’Ontario français, du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne, des Caraïbes) met l’accent sur l’apport socio-culturel, l’identité, l’altérité et la différence. Héritier de trois cultures, maghrébine, française et canadienne, il emprunte son inspiration aux valeurs culturelles du « village global. » Il rappelle qu’ « ainsi la mosaïque canadienne fait écho à son multiculturalisme originaire carthaginois et ses rites de passage gascon et périgourdin ». Selon Georgette Toësca, il est « un des meilleurs représentants de ce que peut être une symbiose de cultures [qui] vit cette expérience avec enthousiasme et équilibre, sans rien renier toutefois de ses origines et de son tempérament maghrébin. »

AXES DE RÉFLEXION

  • La dimension poétique dans un ou deux romans.
  • Comment se manifeste la notion de Transpoétique.
  • La dimension lyrique et symbolique dans quelques poèmes choisis.
  • L’écriture interculturelle dans Struga et Échosmos.
  • L’écriture interstitielle dans différentes cultures, telles que manifestées dans les recueils de poésie, ou dans la poésie romanesque.
  • Le poème-critique : ses avantages et ses inconvénients dans le recueil Livr’errance.
  • L’écriture en mosaïque typique de l’écrivain, ses forces et ses défis.
  • Le genre narratoème tel que manifesté dans La Réfugiée (Lotus au Pays du Lys).
  • Les défis du poème en prose, le contraste avec le la poésie lyrique.
  • Étudier la dimension transculturelle dans la poésie, ou dans les romans poétiques.
  • Le transnational dans la poésie, ou/et dans la prose poétique.
  • Étudier quelques métaphores récurrentes dans la poésie et/ou la prose lyrique.
  • Jeux de mots, ou mots-concepts ou néologismes dans l’œuvre poétique, leurs manifestations et leurs rapports stylistiques et culturels.
  • La dimension symbolique, et son rôle dans la tendance universaliste.
  • Étudier les divers titres de recueils de poésie en soulignant leur effet et leur impact.
  • Fonctions poétiques dans le conte poético-philosophique Rose des Sables.

N.B.  Ces Axes de Réflexion ne sont soumis qu’à titre de suggestions. Il est évident que tout(e) intervenant(e) est libre de choisir le sujet à traiter. Cependant, nous suggérons de se concentrer sur un ou deux livres au maximum pour ne point perdre l’éventuel auditoire de votre intervention.

Les Propositions de Communications en français ou en anglais sont acceptées. 
Durée des Communications :  20 minutes, plus 10 minutes pour discussion.
Les propositions (environ 250 mots), plus un paragraphe bio-bibliographique de l’intervenant(e) sont à envoyer à l’adresse mail suivante : pierre.leoutre@gmail.com
ou copie papier à : Association le 122, chez M. Pierre Léoutre, 122 rue nationale 32700 Lectoure (France).
            Date approximative : 23 au 26 mai 2013.
Date limite du titre et du résumé des communications: 31 mars 2013.
La version finale de votre communication sera de l’ordre de 10-15 pages maximum, en format Word Times New Roman 12, double espace, à nous adresser le plus tôt possible après le résumé de votre communication est accepté.
Nous avons l’intention de publier les Actes du Colloque. L’association « Le 122 » sélectionnera les textes qui seront publiés. Les personnes qui ne peuvent pas venir au Colloque sont invitées à soumettre une communication. Celle-ci sera considérée pour publication dans les Actes.

Journées d’études sur la poésie d’Hédi Bouraoui

N.B. Vous pouvez proposer un panel avec trois ou quatre intervenants.Sur les possibilités de restauration et d’hébergement à Lectoure,  vous pouvez contacter l’Office de Tourisme de Lectoure (www.tourisme-lectoure.fr)

Site web d’Hédi Bouraoui :
www.hedibouraoui.com

Journées d’études organisées par l’association « Le 122 »
http://pierre.leoutre.free.fr

et l'association « Dialoguer en poésie »
http://pierre.leoutre.free.fr/dialoguerenpoesie.html

Avec le soutien de la Mairie de Lectoure
www.lectoure.fr
et de la Bibliothèque Médiathèque de Lectoure

°°°

Lectoure

Le dialogue en poésie n'est pas rompu

C'est à une assemblée générale extraordinaire que les membres de Dialoguer en poésie ont été récemment convoqués, afin de décider du maintien ou de la disparition de l'association.

« La poésie est bien présente », a témoigné la présidente Marie-Andrée Ricau-Hernandez. Martine Mazères, maire adjoint chargé de la culture à la ville de Lectoure, n'a pas dit le contraire : « Dialoguer en poésie est une association qui a toute sa place à Lectoure », a-t-elle déclaré, souhaitant la poursuite de ses activités littéraires.

Son vœu a été exaucé. Lors de cette assemblée réunie à la médiathèque municipale, un nouveau bureau a été élu (1). Et le conseiller général Georges Courtès « venu inquiet » est reparti « très heureux » puisque l'association va perdurer « dans l'esprit voulu par Mme Marie-Andrée Ricau-Hernandez ». Il l'a remerciée au nom des Lectourois et des habitants du canton pour les vingt années qu'elle vient de passer à la tête de l'association, ajoutant un « grand bravo » aux membres pour avoir su trouver une solution.

Projets communs

Il rappelle, en tant que président de la Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers, que son association peut aider à la publication d'actes sur la poésie.

Lors des questions diverses, Pierre Léoutre a proposé d'associer Dialoguer en poésie au projet de journées d'études sur la poésie d'Hédi Bouraoui, organisées fin mai 2013 par l'association Le 122 à Lectoure. Marie-Andrée Ricau-Hernandez a proposé de demander la pose d'une plaque commémorative sur Jean-François Bladé.

(1) Président, Pierre Léoutre ; vice-présidente, Paulette Cantan-Grison ; secrétaire, Micheline Boutan ; secrétaires adjoints, Robert Delbouys et Jeannine Douzilly ; trésorière, Cécile Mellan ; trésorier adjoint, Jean-Claude Peyrecave.

Sud-Ouest
L'association Dialoguer en poésie repart de plus belle avec un nouveau bureau. (Photo C. Dantaux-Argela)

Sud-Ouest, 27 novembre 2012

°°°°

CULTURE. Lectoure. Dialoguer en poésie : une équipe renouvelée

Après bien des discussions, c'est une équipe renouvelée qui est sortie de l'assemblée générale extraordinaire, samedi dernier, de l'association Dialoguer en poésie à laquelle assistaient le conseiller général Georges Courtès et l'adjointe au maire Martine Mazères chargée de la culture. Après la vérification des pouvoirs, la présidente sortante Marie-Andrée Ricau-Hernandez a fait le compte rendu des actions passées de l'année écoulée. Il a été voté à l'unanimité comme toutes les autres rubriques qui ont suivi. La présidente a passé en revue toutes les actions de l'année, faisant ressortir la partie poésie dont l'absence lui avait été un peu reprochée, ainsi que le manque de participation du bureau aux prises de décisions. Le compte rendu financier, fait par Pierre Léoutre, laisse apparaître un solde positif de près de 700 euros. Ensuite est venue la question épineuse du remplacement du bureau actuel dont chacun des membres a expliqué les raisons de son départ ou de sa démission. Le nouveau bureau est constitué avec comme président, Pierre Léoutre, et vice-présidente, Paulette Cantan-Grison. Marie-Andrée Ricau-Hernandez est présidente honoraire. La secrétaire est Michelle Banitz-Boutan avec comme adjoint Robert Delbouis. La trésorière est Cécile Mellan avec comme adjoint Jean-Pierre Peyrecave. Jean-Claude Bagnéris, président adjoint sortant, ne souhaite pas faire partie de la nouvelle équipe dirigeante. Plusieurs personnes redoutaient que l'association ne se dissolve et ce nouveau bureau a amené un soulagement chez plusieurs d'entre elles, y compris chez Martine Mazères très attachée aux problèmes de culture, ainsi que chez Georges Courtès. Plusieurs projets ont été évoqués et leurs réalisations seront étudiées et finalisées par le nouveau bureau.

Dialoguer en poésie 24 novembre 2012
L'ancienne présidente Marie-Andrée Ricau-Hernandez (à gauche) et le nouveau président Pierre Léoutre (au milieu)./Photo DDM, H. M. - Tous droits réservés. Copie interdite.

La Dépêche du Midi, 24 novembre 2012

°°°

Bonjour
Mme Marie-Andrée Ricau-Hernandez, présidente de l’association Dialoguer en poésie, vous invite à la dernière manifestation littéraire de l’association pour l’année 2012, le samedi 27 octobre 2012 de 10h à 12h30, à la bibliothèque Médiathèque municipale, rue St Gervais à Lectoure, sur le thème “Poètes et écrivains de Gascogne : Pey et Johan De Garros, Jean-François Bladé, poésie contemporaine”. Poètes, apportez vos œuvres pour les lire – ou les faire lire... - en fête !

Par ailleurs, le samedi 17 novembre 2012  à 10h, à la bibliothèque Médiathèque municipale, les adhérents et les sympathisants de Dialoguer en Poésie sont convoqués par le bureau à une assemblée générale extraordinaire pour débattre et décider de l’avenir de notre Société. Ceci, en raison du problème posé par le renouvellement des membres du Bureau. Nous comptons sur votre présence. Merci.
Cordialement,
Pierre Léoutre, secrétaire et trésorier de Dialoguer en Poésie 

...Dialoguer en poésie octobre 2012

.°°°

Les publications de Dialoguer en poésie, par Jean-Claude Bagnéris, vice président de Dialoguer en poésie :

2002
    Poètes contemporains du Gers    73 pages 36 auteurs    diffusion : 500 exemplaires
            dessins Jean Lust            1° tirage imprimerie Conseil Général du Gers
                                2° tirage imprimerie Le Prieuré
    financement Conseil Général du Gers, Conseil Régional, Ville de Lectoure


2006    
    Donner à lire poèmes     65 pages 18 auteurs         diffusion : 800 exemplaires
            dessins Serge Peynet            imprimerie ISG Miélan Gers
    participation financière des auteurs, « parrainages » locaux           
    gratuits : librairies, Maison de la presse, BM, BDP, Collèges, Lycées, maison de retraite,


2010    
    Poètes du Gers et d'ailleurs 243 pages 26 auteurs
            photos    H. Masaroti, G. et J. Lust    édition Books on Demand


2012   
    Recueil de poèmes 2012     210 pages 28 auteurs
        poètes du Gers et d'ailleurs            édition Books on Demand
            photos    H. Masaroti, G. et J. Lust

°°°

Lectoure
Autour de l'âme russe

L'association Dialoguer en poésie propose samedi au Jardin de la Cerisaie à 18 heures (au-dessus de la fontaine Diane)           

« Autour de l'âme russe de la cerisaie de Tchékhov ». Ce doux moment poétique sera suivi d'un apéritif offert par la mairie de Lectoure.

Contacts : 05 62 68 86 41 ou pierre.leoutre@gmail.com. Repli prévu en cas de mauvais temps. Entrée Libre.
Dialoguer en poésie
   L'œuvre de Tchékhov sera à l'honneur de ce moment poétique. (photo cécile dantaux-argela)

http://www.sudouest.fr/2012/08/22/autour-de-l-ame-russe-800865-2453.php

Lectoure. Samedi, le dernier spectacle de l'été

DIALOGUER EN POÉSIE

Le dernier spectacle de l'été organisé par Marie-Andrée Ricau-Hernandez, présidente de l'association Dialoguer en poésie,

aura lieu samedi 25 août, à 18 heures, dans le parc de la Cerisaie, sous le titre «Autour de l'âme russe». Entrée libre.

Mais avant ça, lundi 20 août, au tabac-presse Le Central à Lectoure, a eu lieu la présentation du dernier ouvrage

réalisé par l'association Dialoguer en poésie : Recueil de poèmes, «Poètes du Gers et d'ailleurs, 2012».

Paru aux éditions BoD, il compte 210 pages et pas moins de 28 auteurs y ont participé, offrant tout un éventail de poèmes très divers,

certains très courts, d'autres plus longs, en vers métrés ou en vers libres, faisant des descriptions très fouillées, parlant de l'amour,

de la pitié, de l'admiration, de la nostalgie, de la mort, de la vie.

«Poètes du Gers et d'ailleurs, 2012» est la quatrième publication de Dialoguer en poésie après le «Poètes contemporains

du Gers» paru en 2002, le «Donner à lire» en 2006, qui a été tiré à 800 exemplaires et distribué gratuitement

à plusieurs organismes et bibliothèques, le «Poètes du Gers et d'ailleurs, 2010» paru en 2010,

qui a connu quelques vicissitudes de mise en page.

Si tout va bien le prochain recueil de poèmes créé par l'association devrait paraître en 2014 ou 2015.

On peut se procurer l'édition de 2012 «Poètes du Gers et d'ailleurs», au prix de 17 € plus frais d'envoi,

en adressant un courrier à : Association Dialoguer en poésie, Bibliothèque municipale, rue Saint-Gervais, 32700 Lectoure.

http://www.ladepeche.fr/article/2012/08/22/1423070-lectoure-samedi-le-dernier-spectacle-de-l-ete.html

le bureau de Dialoguer en Poésie

Le bureau de Dialoguer en poésie lors de la présentation de « Poètes du Gers et d'ailleurs - 2012 »

- Tous droits réservés. Copie interdite.

Lectoure. Léoutre présente

Pierre Léoutre, secrétaire-trésorier de l'association Dialoguer en poésie, présente le recueil de poèmes
«Poètes du Gers et d'ailleurs-2012», aujourd'hui, à 11 heures, au tabac-presse Le Central.
Le recueil de 212 pages contient de nombreux poèmes de près d'une trentaine d'auteurs lectourois,
gersois, ou venus d'ailleurs et qui ont profité de l'opportunité offerte par l'association,
pour faire paraître des œuvres variées, dont certaines sont de vrais bijoux de poésie. Le recueil est paru
aux éditions BOD ; 17 €.

Pierre Léoutre

Pierre Léoutre./ Photo DDM, H.M.

.Dialoguer en poésie La Cerisaie 25 août 2012

.22 juin 2012

Le bureau de l’association vous invite à une présentation à la presse et au public du recueil de poésie 2012
le lundi 20 août 2012 à 11h, au tabac presse Le Central, 69 rue nationale à Lectoure (Gers).

recueil de poésie 2012

°°°

Lectoure. A la Cerisaie, une soirée poésie

Le vendredi 22 juin 2012 à 20 heures, l'association Dialoguer en poésie propose une soirée poésie dans le jardin de la Cerisaie, à Lectoure. La Cerisaie est un très beau jardin lectourois, situé au-dessus de la Fontaine Diane, au niveau des remparts, d'où l'on domine la vallée du Gers et qui se prête admirablement à des réunions poétiques.

Au programme une lecture de poèmes et de chansons de poètes gascons d'autrefois et d'aujourd'hui sur le thème

« poèmes et chants de Gascogne ». Entrée libre.

A noter:La soirée programmée le samedi 30 juin a été avancée au vendredi 22 juin.

............... ..Dialoguer en poésie
Jean Lust, Godelieve Lust et Pierre Léoutre lisant des textes poétiques sur fond de pierres des remparts, à la Cerisaie.
/Photo archives H.M.

PUBLIÉ LE 10/06/2012 | LA DÉPÊCHE DU MIDI

Lectoure. Samedi 31 mars 2012, de 10h30 à 12h30, à la Bibliothèque
Municipale, rue St-Gervais à LECTOURE Dialoguer en Poésie présente en lecture publique les textes qui n'avaient pu être déclamés pour la clôture de la Semaine Mexique. Poèmes, extraits de nouvelles et contes mexicains, du romantisme à nos jours, seront déclamés dans une ambiance musicale par Pierre DURAN, Godeliève et Jean LUST. La fête du Printemps des poètes

Le samedi 17 mars 2012, une trentaine de poètes et d'amateurs de poésie s'était donné rendez-vous dans les salles de l'ancien tribunal, à la mairie, pour fêter le Printemps des poètes. La présidente de l'association Dialoguer en poésie, Marie-Andrée Ricau-Hernandez, a d'abord présenté tous les poètes présents avant l'introduction en musique faite par trois enfants de la famille Coupey qui illustraient bien le thème de la journée, « Enfances », terminant par « Hava Naguila », qui fut bissé. Elle fit l'éloge de l'affiche du Printemps des poètes puis le maire, Gérard Duclos, a dit combien il appréciait qu'une telle manifestation culturelle pût se tenir dans ces salles. La lecture de nombreux poèmes sur l'enfance suivit ces moments, poèmes célèbres comme « Lorsque l'enfant paraît… », de Victor Hugo, dit par Godeliève Lust, ou poèmes récents, parfois écrits pour l'occasion par des poètes présents, tels Raymond Aguinalin, Pierre-Jean Arnaud, Jean-Claude Bagnéris, Germaine Cartro, Robert Delbouys, Pierre Léoutre, Jean Lust, Serge Soriano ou excusés, comme Claude Lafosse. Des textes tantôt émouvants, tantôt plaisants, qui avaient tous l'enfant comme sujet, un sujet qui a été débattu durant l'après-midi, après « un repas en poésie » pris sur place. La prochaine animation de l'association Dialoguer en poésie aura lieu le samedi 31 mars 2012, au matin, à la bibliothèque.

...........................Coupey
...........................Trois enfants de la famille Coupey ont illustré le thème « Enfances » du Printemps des poètes.
/ Photo DDM H. M.

PUBLIÉ LE 27/03/2012 | LA DÉPÊCHE DU MIDI

.°°°

..............................
......................................................................................La Dépêche du Midi, 21 mars 2012

..............................  

......................................................................................Lectoure
......................................................................................La magie de la poésie

Marie Andrée Ricau Hernandez
Marie-Andrée Ricau Hernandez a fait découvrir avec plaisir à la jeunesse la magie de la poésie. (Photo Cécile Dantaux-Argela)

 

Mercredi, des enfants se sont retrouvés à la bibliothèque où une après-midi découverte autour de la poésie était présentée par Marie-Andrée Ricau Hernandez. La présidente de l'association Dialoguer en poésie a notamment lu quelques poèmes sur l'arbre et les feuilles et fait découvrir à ces petits bouts l'univers magique de la poésie. Elle leur a aussi fait partager une expérience de son enfance où elle avait étudié la transformation d'une chenille en papillon.

Entre lecture de poèmes, écoute de comptines, comme « Camille La chenille » de Carmen Campagne ou de chansons avec « Auprès de mon arbre » de Georges Brassens, la découverte de poètes ou de livres grâce à l'équipe de la bibliothèque, de jeux ou de croquis, un goûter ponctua cette après-midi sur le thème de l'enfance.

sudouest.fr, 17 mars 2012

Lectoure

Un Printemps de poètes dédié à l'enfance

Dialoguer en poésie

Marie-Andrée Ricau Hernandez préside Dialoguer en poésie. (Photo Cécile Dantaux-Argela)

Jusqu'à dimanche a lieu la 14e édition du Printemps des poètes sur le thème de l'enfance. L'association Dialoguer en poésie participera à ce printemps en proposant plusieurs manifestations. Tout au long de la semaine, des poètes rencontreront les élèves des établissements scolaires publics et privés.

Rencontres et débats

Mercredi, une animation pour les jeunes est ainsi proposée à la bibliothèque municipale, tandis que samedi le rendez-vous sera donné à l'ancien tribunal (hôtel de ville), dès 11 heures : débutera alors une journée dédiée au Printemps des poètes, avec un accueil en musique des poètes, adhérents et public, suivi d'une présentation et de dédicaces d'ouvrages de poésie et de déclamation de poèmes sur l'Enfance. À 13 heures, un buffet est proposé sur place (1) : il sera suivi à 15 heures par une table ronde sur « Que pensez-vous du thème "Enfances" : que vous inspire-t-il ? ».

Dans la ville, les vitrines sur ce thème risquent bien de se multiplier, puisque Dialoguer en poésie a encouragé les commerçants de Lectoure à présenter des vitrines sur le thème « Enfances ».

(1) Tarif : 15 euros. Inscription avec chèque à adresser avant ce mercredi 14 mars à la bibliothèque municipale, rue Saint-Gervais.

www.sudouest.fr, 12 mars 2012

 °°°

..La Dépêche du Midi

...

..

Lectoure

Une année plus que poétique

Les membres de l'association Dialoguer en poésie se sont réunis samedi à la bibliothèque pour leur assemblée.
Les membres de l'association Dialoguer en poésie se sont réunis samedi à la bibliothèque pour leur assemblée.
(Photo C. Dantaux-Argela)

Samedi matin, s'est tenue l'assemblée générale de l'association Dialoguer en poésie, qui a permis de faire le point sur les différentes activités de l'an passé. Comme le 22 septembre dernier où, dans la salle des mariages de la mairie, a eu lieu une conférence sur Georges Sand dont le concept Poésie et musique a beaucoup plu et demande à être renouvelé.

Le bilan financier a lui aussi été validé : l'achat d'un piano numérique pour les prochaines manifestations à 649 euros a également été approuvé, bien que les adhérents demandent à l'avenir à ce que les achats importants soient proposés à l'ensemble du conseil d'administration et non pas seulement du bureau : il a été suggéré « de mettre un chapeau » lors des prochaines manifestations pour couvrir les frais qui dépasseraient le budget prévisionnel, comme cela a été le cas en janvier lors d'une visite imprévue dans le cadre de la Semaine du Mexique : une conférencière a demandé une participation à ses frais plus importante que prévue. Une situation qui a déplu à la présidente Marie-Andrée Ricau Hernandez, déçue et fâchée par cet incident qui a empêché la lecture de trois auteurs initialement prévue. Une séance de rattrapage aura donc lieu le samedi 31 mars à 10 h 30 à la bibliothèque.

Le conseiller général Georges Courtes a quant à lui proposé une aide exceptionnelle de la part du Conseil général pour aider à couvrir les frais imprévus.

Le rôle de l'écrit

La proposition au budget prévisionnel d'un achat de micro et ampli pour les soirées poésies et musique n'a pas été validée, car les adhérents demandent à garder la cible de l'association qui reste la poésie. Quant à la proposition de diminuer les frais de timbres postaux et de privilégier les envois par courriel des courriers et invitations, elle n'a pas été validée car le fait de recevoir un courrier personnalisé à la main de la présidente « donne tout son charme à l'association », d'après les membres.

Il a aussi été demandé de réaliser un beau recueil de poèmes pour l'année à venir. La prochaine manifestation se déroulera du 12 au 17 mars avec le Printemps des poètes, le 14 mars est prévue une lecture de poèmes sur l'enfance à la bibliothèque et le 17 mars à l'ancien tribunal, une table ronde et une conférence seront organisées.

www.sudouest.fr

Dialoguer en Poésie

°°°

Lectoure. La Semaine mexicaine s'est ouverte
exposition


Marie-Andrée Ricau-Hernandez (à gauche) expliquant l'exposition sur le Mexique./Photo DDM H. M.

Le lundi 16 janvier, en fin d'après-midi, s'est ouverte, à la galerie de l'office de tourisme, l'exposition sur le Mexique organisée par Marie-Andrée Ricau-Hernandez, présidente de l'association Dialoguer en poésie, en présence de Martine Mazères, maire adjoint, chargée de la culture ; de Georges Courtès, conseiller général ; d'Andrée Antichan, conseillère municipale, et d'une trentaine de Lectourois. Ils ont découvert avec intérêt toutes sortes d'objets de la vie mexicaine, actuels ou anciens, de tableaux peints, certains par des élèves lectourois, d'habits, ainsi que des livres se rapportant au Mexique. « Le rapport à la poésie ? », demanda « sotto-voce » l'un des invités. Il viendra dans la suite de la semaine, aujourd'hui, à 18 h 30, dans la salle de la Comédie, avec la conférence « Les connaissances des anciens Mexicains », par Jean Petit, suivie d'un repas mexicain, au café des Sports. Mais surtout demain, de 10 h 30 à 12 heures, aura lieu une présentation dans la salle, avec lecture de poèmes et de récits sur les Aztèques et la colonisation espagnole, ainsi que la lecture scénique d'une œuvre de la poétesse Sor Juana Inès de la Cruz. Ce même samedi, de 14 h 30 à 18 heures, on assistera à des lectures alternées de poèmes romantiques et de nouvelles contemporaines sur le thème « Mexique », ainsi qu'à une projection.

PUBLIÉ LE 20/01/2012 | LA DÉPÊCHE DU MIDI

°°°

..Mexique

. octobre : « Lire en fête » sur le thème écrivains d’Argentine
Bibliothèque Médiathèque Municipale de Lectoure, deux volets :
vendredi 14, 18H 30 : « Jules Supervielle, sa vie, son œuvre » par Jean Lust, professeur de Lettres,                  
 lectures par Godeline Lust, professeur d’Espagnol,
quelques phrases seront consacrés à une romancière Universitaire de Buenos Aires :              
Noemi ULLA par Marie-Andrée Ricau-Hernandez professeur d’Université
samedi 15, 10H 30 : « Ecrivains argentins contemporains Jorge Luis BORGES, Adolfo BIOY CASARES et Silvina OCAMPO par Andrée MANSAU, professeur émérite en littérature comparée de l’Université de Toulouse-Mirail,
lectures, mention sera faite d’un écrivain argentin récemment décédé Ernesto SABATO.
. novembre : en raison du calendrier récemment établi de la Fête de la Lumière à Lectoure, la rencontre lecture des Poètes de Dialoguer en Poésie est avancée de 8 jours.
        Samedi 19 (au lieu du 26) à 15h salle de l’Ancien Tribunal (Hôtel de Ville) Poètes, apportez vos œuvres récentes et/ou préférées, elles seront lues.
. décembre : pour la même raison, la semaine « Mexique » prévue du 5 au 8 décembre est reportée à la semaine du 16 au 21 janvier 2012, Galerie de l’Office de Tourisme de Lectoure. Elle fera l’objet d’un programme invitation détaillé. Merci de votre compréhension et à très bientôt
Pour le bureau, la Présidente
Marie-Andrée Ricau-Hernandez

°°°

écoutez en ligne la conférence de Laurent Laffont.............................................................................................................................................................................

.Dialoguer en Poésie

.°°°

Marina Tsvetaeva

Lectoure. Avec Marina Tsvetaeva (www.ladepeche.fr, 16 août 2011)

°°°

Lectoure. D'infinis paysages feront le Printemps des poètes

.

.

.

Printemps des Poètes : programme du 26 mars 2011

Forum du 27 novembre 2010

Lectoure. Dialoguer en poésie déborde de projets

Lectoure : Une ambiance très poétique

Lectoure. Auteurs pluriels et public attentif étaient réunis

Les poètes au cœur de la ville pour échanger

Lectoure. Samedi, tous au forum littérature et poésie

Lectoure. Le forum « Lettres et poésie » le 27 novembre 2010

Le forum autour de la poésie se prépare

°°°

Poètes du Gers et d'ailleurs
Dialoguer en poésie - Recueil de poèmes 2010

Dialoguer en Poésie

°°°

Lectoure. Bientôt un forum « Lettres et poésie » (27 novembre 2010)

Samedi 27 novembre, en prélude à la Fête de la lumière qui s'ouvrira le lendemain, l'association Dialoguer en poésie organise un forum « Lettres et poésie » qui se tiendra sous la halle aux grains (halle polyvalente) de Lectoure. De 11 heures à 17 heures, poètes et écrivains seront présents avec leurs ouvrages qu'ils proposeront et dédicaceront.

Des librairies proposeront des ouvrages possibles à offrir à l'occasion de Noël ou à s'offrir pour le plaisir de lire.

De 11 heures à 13 heures, il y aura des échanges divers entre les auteurs et le public. Vers 13 heures, un buffet permettra aux personnes présentes de se restaurer sur place. L'après-midi sera consacré aux présentations de livres et de poèmes, et en particulier, vers 15 heures, à la lecture de poèmes tirés du recueil de poésie 2010 intitulé : « Poètes du Gers et d'ailleurs », édité par l'association Dialoguer en poésie, et qui vient de paraître. Dans ce recueil de 240 pages figurent quelques poèmes de plus de vingt-cinq poètes, adhérents ou non, Gersois ou non. Ce recueil sera remis aux poètes auteurs et il sera vendu au prix de 15 €.

Divers poètes proches ou lointains seront présents, tels Pierre-Jean Arnaud, venant de Tarn-et-Garonne ; Jacqueline Boutines, peut-être relevée de son accident ; Jacqueline Roques, Henri Heurtebise, venant de Toulouse.

Un autre écrivain de renom sera présent, Chantal Armagnac, qui a écrit plusieurs ouvrages sur la Gascogne. Renaud Camus viendra également et présentera son nouvel ouvrage en quatre volumes, « Les Demeures de l'esprit », dans lequel il décrit les lieux où vécurent de grands écrivains et poètes.

Les poètes et auteurs qui désirent participer à ce forum « Lettres et poésie » peuvent s'adresser à la présidente de l'association Marie-Andrée Ricau-Hernandez, tél. 05.62.68.86.41.

Dialoguer en poésie
Quelques membres de l'association Dialoguer en poésie lors d'un précédent forum.
/Photo DDM, H. M.

PUBLIÉ LE 21/10/2010 | LADEPECHE.FR

°°°

PRINTEMPS DES POETES 2010

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LECTOURE
ET DIALOGUER EN POESIE

CHERS AMIS,

Voici le rappel de notre programme pour ce 1er semestre 2010

MARS
PRINTEMPS DES POETES
Thème national : « Femme – Couleur »

Manifestation organisée en coordination avec la Bibliothèque Municipale

. Vendredi 12 – 20 H 30 – Bibliothèque Municipale
Soirée Poésie et Chanson française organisée par la Famille ARBOSSENS

Lectoure. La famille Arbossens à la bibliothèque


. Samedi 13 – de 11 H à 12 H 30 – Bibliothèque Municipale – avec le concours de Laurent RACHOU, comédien , et de l’Association Haïtimoun :
Manifestation en faveur d’Haïti – Poètes haïtiens, lecture de poèmes et d’extraits sur fond musical

Lectoure. Un peu de poésie d'Haïti

Lectoure. Dialoguer en poésie œuvre en faveur d'Haïtimoun…

Galerie photos

. Du 10 au 21 – Bibliothèque Municipale :
Exposition de tableaux « couleurs de femmes » du peintre franco-mexicain Georges H. SANDOVAL

. Du 16 au 20 – dans les magasins et boutiques d’artisanat de Lectoure :
Lecture par Laurent RACHOU de poèmes qui seront ensuite affichés sur chaque vitrine pendant la durée du Printemps des Poètes

. Samedi 20 – de 11 H à 12 H 30 – Bibliothèque municipale :
La poétesse Sylviane CERNOIS présentera son recueil de poèmes inspirés par Frida KAHLO, peintre mexicaine, et dialoguera sur ce thème des femmes artistes avec son auditoire

A partir de 13 Heures – Galerie de l’Office de Tourisme : rencontre des poètes avec le Public. Buffet (prix : 10 € - inscription au 05 62 68 86 41 avant le 18 Mars). Salon de littérature dans la galerie et Salles des Pas Perdus de l’Hôtel de Ville jusqu’à 18 Heures.
Lectures, déclamation, dédicace d’ouvrages

IMPORTANT : Femmes de plume, vous serez les invitées d’honneur de cette journée dont le thème vous est consacré. Messieurs les poètes, si ce thème « couleur – femme » vous inspire, prenez votre plume et venez lire le poème que vous aurez composé pour cette journée…

Le 20/03/2010. Lectoure. Printemps des poètes : une journée point fort

Lectoure. Les femmes en vedette au Printemps de